EXPO
"GILBERT FEHRENBACH"

fehrenbach1.jpg

Les 16,17,18 Décembre, Gilbert Fehrenbach aura les honneurs de la cimaise de la Cour des arts, à Brunstatt-Didenheim.

Le peintre, qui était graveur d’art et est devenu meilleur ouvrier de France, n’est pas un inconnu dans ce lieu d’exposition.

L’artiste se dit néo-impressionniste. Mais son impressionnisme est personnel. Comme le disait si bien Antoine de Saint-Exupéry, « on ne voit bien qu’avec son cœur » , et Gilbert Fehrenbach voit certes la réalité, mais son œil intérieur voit plus de la poésie, de la lumière. Là, où, dans un paysage de neige, l’œil de monsieur tout le monde ne voit que du blanc, le peintre y voit des reflets rouges, bleus, verts. Gilbert Fehrenbach aime les paysages, mais sans aucune extravagance. Il les voit avec son œil intérieur. Il ne photographie pas ce qu’il voit. Il y met de l’émotion. C’est de l’impressionnisme émotionnel qui permet de dire en voyant une de ses toiles « C’est du Fehrenbach » , comme on dit « C’est du Van Gogh ou du Renoir ». Il faut savoir que le parcours artistique du peintre est un peu atypique. Apprenti graveur, il suivait son maître, Eugène Lacaque, meilleur graveur de timbres-poste, dans ses promenades et le regardait peindre sur le motif. Un jour, Gilbert Fehrenbach a vu un peintre croquer avec son pinceau le Schetzahus de Riedisheim. Ce fut le déclic. « J’ai commencé à peindre des natures mortes, des bouteilles avec des verres, des plantes. J’ai visité les musées pour voir comment les autres faisaient. Petit à petit, ce n’était plus un passe-temps, mais une passion. »

Entre un paysage sundgauvien, un chemin vosgien ou un marché provençal, la palette de maître Gilbert Fehrenbach est vaste. 

 

Extrait article : Marc Musslin Journal L'ALSACE

Infos pratiques

Horaires :

Vendredi 16 : vernissage dès 19h

Samedi 17 : 10h - 12h puis 14h - 19h
Dimanche 18 : 10h - 12h puis 14
h - 19h

fehrenbach2.jpg